Retour  


 
LABORATOIRE EXCELL // NOUVEAU SYSTÈME DE DÉCONTAMINATION DES BOUCHONS DE LIÈGE BIENTÔT TESTÉ
Imprimer
 
   
Date : 14/10/2013 18:06
Thème(s) :  Agriculture  ;  Emballage  ;  Physique - Chimie  ;  Vins et spiritueux - Oenologie  ; 
 
 
 
 
Société communicante :
Canal Com - Noëlle

25 rue Barreyre
33300 Bordeaux
Tél. 05 56 79 70 53
agence@canal-com.eu
 
Contact société communicante :
Noëlle  Arnault
Directrice / Gérante
 
     
Communiqué :

Communiqué de presse

 

Bannière Excell CPV2 copie.jpg

 

UN NOUVEAU SYSTEME DE DECONTAMINATION SUR SITE DES BOUCHONS EN LIEGE PAR LE PROCEDÉ NEATCORK® DEVELOPPÉ PAR LABORATOIRE EXCELL EN VOIE D'ETRE TESTÉ

 

Le Laboratoire EXCELL est partenaire du programme de recherche financé par l'Union Européenne pour le développement d'un nouvel équipement de décontamination des bouchons directement à destination des caves. L'appareillage est en voie de test final.

 

Le Laboratoire EXCELL est partenaire depuis Janvier 2011 du programme de recherche et développement du consortium NEATCORK financé par l'Union Européenne dans le cadre du 7e programme cadre. Ce programme a pour but de développer une technologie permettant une réduction significative de risque de pollution par les polluants les plus fréquemment responsables du défaut dit de « goût de bouchon » communiqués aux vins par du liège pollué: les chloroanisoles et notamment le 2,4,6-trichloroanisole (TCA). Ces substances sont bien connues. Elles donnent facilement un arôme désagréable de « moisi » dès que leur seuil de perception est atteint (1,5 ng/l dans les vins mousseaux, 2 à 3 ng/l dans les vins tranquilles selon leur composition). Le défaut est à ces concentrations facilement identifié comme extérieur au vin original par le consommateur. Cependant, ces mêmes substances affectent négativement la typicité aromatique des vins en masquant la perception des substances volatiles et odorantes authentiques du vin et cela bien au-dessous de leur seuil de perception ; on parle alors « d'effet masque » (mutingeffect).Le vin perd alors toute expression. Dans ce cas ce n'est pas le bouchon qui est blâmé pour son manque de qualité mais le vin par lui-même ! Il s'ensuit un préjudice d'image considérable, bien supérieur souvent à la perte liée aux vins imbuvables en raison d'un « goût de bouchon » avéré.

 

L'industrie du liège a considérablement amélioré les conditions de production des bouchons pour réduire ce problème. Au stade industriel, des techniques de décontamination lourdes ont également été développées pour éliminer ces contaminants des planches de lièges ou des bouchons finis. Cela dit, même si on constate une diminution importante des statistiques de rejet pour « goût de bouchon » évident au plan international, il semble demeurer un pourcentage incompressible de défaut (0,5 à 1% selon les situations). En outre, aux contaminants provenant du liège lui-même peuvent s'ajouter des contaminants présents dans l'environnement des caves (atmosphères), du transport (palettes de bois, containers) ou du stockage ! La somme de ces apports de polluants peut finalement aboutir à un seuil de contamination détectable à la dégustation de manière plus ou moins franche...

 

Le programme NEATCORK a donc développé un équipement de traitement de bouchons au stade ultime, c'est-à-dire au moment du bouchage, directement sur l'embouteilleuse, pour s'affranchir des risques de pollution jusqu'au moment ultime ! Le Laboratoire EXCELL s'est chargé des tests de validation technique du système de décontamination basé sur la technologie des plasmas à haute énergie développée par les universités de Stuttgart (Allemagne) et de Barcelone (CRIC, Catalogne) et la PME AFS (Allemagne). Un prototype a été construit et sera testé sur une embouteille de MaquinariaModerna (Espagne). Une première machine destinée aux vins mousseux a été développée à ce stade. On attend de goûter les premières bouteilles de Champagne bouchées par les Champagnes Laurenti (Les Riceys, France) pour confirmer l'efficacité de ce nouveau procédé particulièrement original.

 

Communiqué de presse téléchargeable en haut de mail

 

Pour plus d'info

http://www.neatcork.eu/

www.labexcell.com

 

 

Service de presse Excell : Canal Com

Noëlle Arnault & Christelle de Bernède

+33 (0)5 56 79 70 53 - agence@canal-com.eu

 

 

   
   
Retour  
  Visualisation PDF
  Télécharger Acrobat Reader