Retour  


 
CES PRODUCTEURS OBSTINÉS QUI RÉVEILLENT LES SAVEURS D'ANTAN, EN MORBIHAN
Imprimer
 
   
Date : 06/01/2010 10:44
Thème(s) :  Gastronomie  ; 
Région(s) :  Bretagne
 
Résumé :  Eleveurs, agriculteurs en harmonie avec leur environnement, produisent en toute discrétion le meilleur du terroir du Morbihan : porcs Label Rouge, miel fondant, farines et pains typés, produits laitiers fermiers bio... Des produits qui ont du caractère, cultivés avec une grande noblesse, en toute simplicité que l?on redécouvre grâce à des « cueilleurs d?images » comme Maxence Gross (*) qui photographie et suit à la trace ces hommes et ces femmes s?évertuant à retrouver l?essentiel des saveurs paysannes.
 
Société communicante :
CDT du Morbihan
presse@vincicom.com
 
     
Communiqué :

 

Communiqué de presse
Les gestes nobles du terroir toujours d’actualité en Morbihan
Ces petits producteurs du terroir qui cultivent le meilleur des ingrédients d’autrefois, dans une quête sans fin du goût
Eleveurs, agriculteurs en harmonie avec leur environnement, produisent en toute discrétion le meilleur du terroir du Morbihan : porcs Label Rouge, miel fondant, farines et pains typés, produits laitiers fermiers bio... Des produits qui ont du caractère, cultivés avec une grande noblesse, en toute simplicité que l’on redécouvre grâce à des « cueilleurs d’images » comme Maxence Gross (*) qui photographie et suit à la trace ces hommes et ces femmes s’évertuant à retrouver l’essentiel des saveurs paysannes.
Julie Bertrand, paysanne-boulangère. Un pain couvé du semis de blé à la cuisson
Une boule dorée, goûteuse, renfermant une mie parfaitement alvéolée, aussi nutritive que digeste car moins riche en gluten. A priori moins allergène, le pain façonné par Julie Bertrand n’est pas le fruit du hasard des farines industrielles. Pour obtenir une telle qualité, cette étonnante boulangère cultive depuis 5 ans sur 5 hectares (15 hectares en rotation), près de Questembert, 150 variétés anciennes de céréales : les blés du Pays de Redon, les poulards ; mais aussi des orges nus, des avoines nus, des seigles et sarrasins de pays, …, adaptés au mode de culture biologique et à la panification au levain. Semées avec dextérité à la main, poussant sans aucune intervention, ces céréales sont ensuite ramassées à la main sur les petites parcelles. Une récolte qui suffit à sa production annuelle de pain. Dès le printemps prochain c’est dans sa ferme de la petite commune de Molac, que Julie et son compagnon Florian, meuleront sur pierre leur blé. Au fournil, la pâte est pétrie à la main et lève en binoche (panier d’osier) durant 6 heures avant cuisson dans un four à bois. Le résultat ? Un pain qui explose en bouche. Des plus énergiques, cette jeune paysanne-boulangère qui maîtrise toute la chaîne de sa production, fait partie des membres fondateurs de Triptolème, une association qui tente de conserver et de multiplier les variétés anciennes et qui, dès qu’elle le peut, fait le tour des écoles, des festivals et fêtes saisonnières avec son petit four ambulant, pour sensibiliser le public à cette démarche boulangère originale.
Contact : Julie Bertrand – Carafray – 56230 Molac – epona@no-log.org
Où trouver ? Sur les marchés de Questembert (un lundi matin sur deux), de Malestroit (tous les jeudis matin), au Fournil à la ferme (le jeudi à partir de 17h), dépôt au café « Le Brassin belge » du Guerno (jeudi soir)
Remy Lucas, apiculteur. Un miel racé produit par les abeilles noires locales
Cet ancien chimiste a tout abandonné pour se consacrer aux abeilles noires de Bretagne, espèce locale menacée. Parfaitement adaptées à la région, à la flore locale et aux saisons, ces avettes noires sont idéales pour produire un miel savoureux et assurer une pollinisation efficace. Miel de ronce, de trèfle blanc, de châtaigner, de blé noir, de bruyère, de tilleul, de luzerne…, il produit autant de parfums étonnants grâce à l’élevage de plusieurs centaines de ruches, sur une vingtaine de communes du Morbihan et de Loire-Atlantique. L’extraction du miel à froid dans un extracteur en inox lui procure ensuite une saveur inégalée.
Miels bien sûr mais aussi chouchenn (alcool de miel), gelée royale, propolis, pains d’épices, nougat, vinaigre… sont produits avec passion par Rémy Lucas à La Roche-Bernard. Sa petite boutique-musée, La Maison de l’Abeille, propose les produits de la ruche et présente les traditions populaires apicoles. Ruches vitrées, vidéo… aident le visiteur à réaliser le rôle crucial de pollinisation que les abeilles assurent naturellement depuis la nuit des temps. Poète à ses heures, cet apiculteur engagé distille toujours quelques vers à méditer au dos de ses pots de miel…
Contact : Rémy Lucas – Maison de l’abeille : 8 rue du Passage – 56130 La Roche-Bernard – 02 99 90 79 50. (entrée libre, ouverte d’avril à la Toussaint et durant les Fêtes de fin d’année et sur demande toute l’année)
Où trouver ? : A la Maison de l’Abeille, dans les supermarchés locaux ou par correspondance.
 
Marie-Evelyne et Jean-Pierre Duval, éleveurs de porcs. Des cochons Label Rouge bichonnés, élevés sur la paille.
Les porcs fermiers Label Rouge de la ferme Brénature à Saint-Servant-sur-Oust sont nés en plein air, allaités par leur mère, puis élevés à partir de quatre semaines sur la paille où ils sont nourris à base de céréales sans OGM, à la lumière naturelle et ce, durant 6 mois.
Ces animaux sont élevés pour la charcuterie dans cette ferme pédagogique et sont choisis spécialement par Marie-Evelyne et Jean-Pierre Duval. Découpée et mise sous vide dans un atelier artisanal aux normes sanitaires européennes, la viande est ensuite vendue à la ferme : jambonneau, côtes, rôtis, saucisses, lard, escalopes, pâtés… ou par Internet.
Un élevage de ce type, respectueux de l'environnement, proche de l'agriculture biologique est source d'emploi, (4 personnes au lieu de 1) et fournit une viande de qualité gustative nettement supérieure. Ferme modèle, elle accueille les écoles de la maternelle au collège et les enfants en séjours de vacances, les groupes en visite…
En plus des cochons, lapins, poules, canards, dindons, pintades, moutons, chèvres… habitent la ferme et font le bonheur des stagiaires.
 
Contact : Brénature - 56120 Saint-Servant-sur-Oust – Tél. : 02 97 75 60 65 - Fax : 02 97 73 93 45 - www.brenature.fr
Où trouver ?  en vente à la ferme, samedi matin de 10h à 12h semaines paires (mais aussi les jours de visites, et sur rendez-vous), au marché de Ploërmel : le vendredi matin, et sur www.brenature.fr Commande possible à l’avance.
 
 
Laurent Legal, bouvier et éleveur bovin. La traction animale, une technique très actuelle
Depuis presque vingt ans, Laurent Legal dresse les animaux de trait. Avec son collectif, il mène aujourd’hui une paire de vaches, une paire de bœufs nantais et un cheval breton, des races locales à faible effectif et parfaitement adaptées à la traction. Un travail ancestral, mais complètement d’actualité pour Laurent qui souhaite le faire perdurer. En 2010 ces animaux vont effectuer des travaux de débardage, de labours et vont bientôt assurer des services municipaux tels que les astreintes de voierie, déchets verts, arrosage… Pour montrer au grand public ces belles bêtes en action, Laurent Legal participe aux fêtes rurales comme la Fête du pain de Pluherlin le15 août. Chaque année, il y défile avec ses bêtes et participe aux moissons. Rattachées à la ferme de Kertoussaint à Noyal-Muzillac, lieu agri-culturel où se succèdent conteurs, expositions, elles bénéficieront bientôt d’un espace ouvert au public (démonstration de bouvier, contact avec les animaux...).
Dans sa ferme de Muzillac (GAEC de Madon), Laurent Legal élève bio une vingtaine de vaches laitières croisées grâce auxquelles il produit tome, fromage blanc, beurre, petits-suisses, crème fraîche…vendus sur les marchés locaux. Des produits goûteux qui prennent une toute autre saveur lorsque l’on sait que les 30 hectares tout en herbe de la ferme de Madon font seuls vivre quatre personnes à plein temps.
Contact : Laurent Legal – Ferme de Madon – Muzillac – 06 98 26 91 64
Où trouver ?  Sur les marchés : Questembert (lundi), Saint-Avé en bio (mardi), La Roche-Bernard (jeudi), Auray en bio (jeudi soir), Muzillac (vendredi matin), Séné en bio (vendredi soir).
 
Maxence Gross (*), photographe. Un « cueilleurd’images », voyageur qui s’est posé dans le Morbihan
Biologiste, ornithologue, reporteur-photographe, Maxence Gross a multiplié les expéditions à travers le monde : Pérou, Botswana, Argentine, Chili, Sri Lanka… avant de s’établir en Morbihan juste après avoir commencé une mission de reportage photos pour le parc de Branféré qui perdure aujourd’hui. Naturaliste, curieux invétéré, sa matière première est aussi l’humain. Dans son dernier ouvrage « Sillages et Sillons », il sculpte des portraits touchants de ces hommes et de ces femmes qui vivent de la terre ou de la mer, en harmonie avec la nature. Il a su capter ici ces gestes ancestraux de ces producteurs du Morbihan, pas comme les autres.
« Sillages et Sillons », de Maxence Gross, aux Editions M-Line, vendu sur www.photomaxence.com, 25 euros (hors frais de port)
 
 
 
 
Retrouvez toutes les informations touristiques pour organiser votre séjour,
auprès du Comité Départemental du Tourisme du Morbihan
au 0 825 13 56 56 ou sur le site Internet www.morbihan.com
 
 
Contact Presse :
VinciCom
Christelle Roignant ou Sophie de Clock
02 97 29 07 74 / 06 83 81 61 61
 
 
Contact Presse :
Comité Départemental du Tourisme du Morbihan
Armelle Jouan
Tél. : 02 97 54 62 97
 
 
 
 
   
   
Retour  
  Visualisation PDF
  Télécharger Acrobat Reader