Retour  


 
COMMUNIQUÉ DE PRESSE : PAS D'INTERDICTION DE VAPOTER SUR LES LIEUX DE TRAVAIL AU 1ER JUILLET
Imprimer
 
   
Date : 01/07/2015 17:45
Thème(s) :  Consommation  ;  Santé  ; 
 
 
 
 
Société communicante :
24presse

contact@24presse.com
 
Contact société communicante :
Antoine  Cassagne-Latute
Tél. : 0556778831
contact@24presse.com
 
Contact presse :
Antoine  Cassagne-Latute
Tél. : 0556778831
contact@24presse.com
     
Communiqué :


 

Pas d'interdiction de vapoter sur les lieux de travail au 1er juillet

Face aux  annonces hâtives et erronées faisant état d'une interdiction du vapotage dans les bureaux à partir du 1er juillet, l'AIDUCE invite les médias à publier sa réponse et ses observations.

 

image aiduce


Devant la répétition de publications annonçant par erreur l’interdiction de l’usage de la cigarette électronique dans les bureaux à partir du 1er juillet, l’AIDUCE (Association Indépendante des Utilisateurs de Cigarette Electronique) tient à rappeler que les déclarations d’un ministre à la presse ne font pas loi, et que Madame Marisol Touraine n’a pour le moment qu’annoncé le 30 juin dernier la mise en place d’une telle règlementation "dans les prochaines semaines".

Contacté par ses soins, le ministère lui a en outre confirmé que le parcours législatif était en cours et que la loi n’interdisait pas l’usage de la cigarette électronique sur les lieux de travail tant qu’aucune décision en ce sens n’était publiée au Journal Officiel.

A cette occasion, l’AIDUCE tient à donner acte à Madame la Ministre des Affaires Sociales de ce que ses déclarations rapportées dans la presse depuis ce jour ne font état d’aucun risque ou danger pour la santé, mais uniquement d’un geste pouvant être considéré comme "un geste de séduction ou d’appartenance à un groupe" - ce qui constitue de son point de vue une affirmation aussi gratuite que dénuée de tout fondement scientifique. L’AIDUCE s’interroge donc sur la validité et la portée juridique et politique d’une interdiction qui ne serait ainsi fondée que sur un préjugé ou une perception subjective qu’aucune analyse sérieuse ne soutient.

L’AIDUCE tient enfin à souligner qu’elle demeurera particulièrement vigilante à ce titre, et rappelle une fois encore que vapoter n’est pas fumer, que la cigarette électronique ne contient pas de tabac, et qu’il n’y a donc pas lieu de prononcer des interdictions contre elle par analogie avec les dispositions visant à prévenir le tabagisme.


Plus d'informations : www.aiduce.org


Contact presse

AIDUCE
Brice Lepoutre
Tel : 06 16 98 87 42
Email : contact@aiduce.org

 

 

 

 

   
   
Retour  
  Visualisation PDF
  Télécharger Acrobat Reader